Location de bureau à Paris : mode d’emploi

location-bureau-paris

Vous avez pour projet de vous installer dans la capitale ? Que vous soyez une profession libérale ou une entreprise, plusieurs solutions s’offrent à vous pour la location d’un bureau à Paris : une location classique, des bureaux partagés dans un centre d’affaires, un espace de coworking… Le point sur les différentes formules disponibles.

Location de bureau à Paris : quel type de bail ?

location-bureau-paris

La location d’un bureau à Paris grâce à un bail professionnel est la formule de location la plus connue et la plus plébiscitée par les entreprises et les professionnels. Il est néanmoins important de bien savoir faire la distinction entre un bail commercial et un bail professionnel :

  • Le bail commercial unit le propriétaire d’un local commercial et son locataire. Pour en bénéficier, il est indispensable que le locataire soit inscrit au répertoire des métiers (RM) ou au registre du commerce et des sociétés (RCS) et exerce une activité commerciale, artisanale ou industrielle. Ce type de bail est établi pour une durée de 9 ans minimum et peut être résilié par le locataire à l’issue d’une période triennale ;
  • Le bail professionnel concerne uniquement les professionnels imposés dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC) : professions libérales réglementées ou non. Plus souple que le bail commercial, il est conclu pour une durée de 6 ans minimum.

Location de bureau à Paris : quelle formule ?

location-bureau-paris

Les professionnels ou entreprises ont le choix entre différentes formules :

  • un bureau individuel ;
  • un logement mixte faisant office de bureau et d’habitation (obligation dans ce cas précis de souscrire ce que l’on appelle un bail mixte) ;
  • un bureau partagé dans un centre d’affaires ;
  • un bureau dans un espace de coworking ;
  • un bureau dans une pépinière d’entreprise.

La location de bureau individuel à Paris

Si vous optez pour la location d’un bureau individuel à Paris 8e ou ailleurs dans la capitale, il vous faudra passer par une agence spécialisée dans l’immobilier d’entreprise. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un bureau dans un immeuble haussmannien au coeur de Paris, opter pour la location d’un bureau dans un grand centre d’affaires tel que La Défense ou bien un parc d’activité dynamique de la petite ou grande couronne.

Bon à savoir : les prix sont à obtenir auprès d’agences immobilières spécialisées telles que Cushman & Wakefield par exemple.

La location de bureau dans un centre d’affaires à Paris

Les centres d’affaires (ou business centers) vous permettent de domicilier votre entreprise, de profiter d’un ou de plusieurs bureaux, de salle de réunions et de biens d’autres prestations (secrétariat, renvoie de courrier, etc.). Ils proposent des formules de location souples (location de bureaux à la journée, à la semaine, au mois, etc.) et vous permettent de profiter d’une adresse prestigieuse.

Bon à savoir : les prix démarrent autour de 30€ journaliers pour un bureau équipé, mais peuvent grimper en fonction de l’adresse et des prestations choisies.

La location de bureau dans un espace de coworking à Paris

Le coworking est un nouveau mode d’organisation du travail. Le principe ? Le partage d’un espace entre professionnels de tous horizons. Ce mode de location séduit de plus en plus d’indépendants : jeunes entrepreneurs, graphistes et designers, consultants, développeurs, etc. Flexible, il permet de lutter contre l’isolement de certains freelances et de profiter du regard et des conseils d’une vraie communauté, d’équipements pointus voire même d’ateliers et de conférences.

Bon à savoir : les tarifs sont assez variables. A Paris, il faut compter entre 300 et 500€ par mois environ.

La location de bureau dans une pépinière d’entreprises parisienne

Les pépinières sont des structures destinées à faciliter la création d’entreprises en offrant un soutien financier ou technique, ainsi que des conseils ou services. Certaines pépinières sont généralistes, d’autres ne concernent qu’un secteur en particulier.  L’intégration se fait sur critères propres à chaque structure. Il existe également des incubateurs d’entreprises, réservés à des sociétés encore en création ou très jeunes.