Le permis probatoire, qu’est-ce que c’est ?

femme-volant-conduite-jeune-permis-conduire-route-voiture-blanche

A l’obtention du permis, tout conducteur est soumis à une période dite probatoire. Sur une durée de 2 à 3 ans, le jeune conducteur dispose de 6 points au lieu de 12 pour gagner an maîtrise du véhicule. Qu’est-ce que le permis probatoire ? Combien de temps dure la période probatoire ? Décryptage !

Le permis probatoire, en quoi ça consiste ?

Avec le permis en poche, le jeune conducteur ne part pas à l’assaut des routes sans une ultime mise à l’épreuve. Au départ, il dispose de 6 points sur le permis de conduire, au lieu de 12. Les autres points seront acquis au fil des années.

Le permis probatoire concerne :

  • Les personnes ayant obtenu le permis de conduire pour la première fois ;
  • Les conducteurs dont le permis avait été invalidé, recouvrant le droit de conduire.

La période probatoire : 2 ans ou 3 ans ?

La durée de la période probatoire dépend du type de parcours suivi lors de l’apprentissage de la conduite.

  • Vous avez suivi une formation en conduite accompagnée : 2 ans de période probatoire avec ajout de 3 points par an ;
  • Vous avez suivi une formation classique ou une formation en conduite supervisée : 3 ans de période probatoire avec ajout de 2 points par année.

Vitesse et alcool : les règles de conduite

Qui dit permis probatoire dit contraintes spécifiques.

La vitesse

Sur la vitesse, les limitations à respecter sont bien spécifiques :

  • 110km/h au lieu de 130 km/h sur l’autoroute ;
  • 100km/h au lieu de 110km/h sur les portions d’autoroutes concernées et routes à chaussées séparées ;
  • 80km/h sur route hors agglomération.

A noter : le « A » destiné à vous identifier comme apprenti conducteur est obligatoire durant toute la durée de la période probatoire. Vous risquez 22€ d’amende en cas de non-respect de cette règle.

L’alcool

Causant près d’1/3 des accidents mortels, l’alcool fait l’objet d’une réglementation stricte. Dans le cadre d’un permis probatoire, le taux d’alcoolémie maximum autorisé est de 0.2g par litre de sang, soit pas plus d’un verre d’alcool.

En période probatoire, il est donc recommandé de rester sobre, sous peine de dépasser le seuil facilement et risquer 135€ d’amende et un retrait de 6 points. Ceci invaliderait votre permis, vous forçant à recommencer vos recherches de prix du permis de conduire à Lyon, Paris ou près de chez vous.

Quelles sanctions en cas d’infraction lors de la période probatoire ?

En cas de perte de points pendant la période probatoire, la récupération progressive et annuelle des points est interrompue. Le délai probatoire est remis à zéro : il faut donc attendre 3 ans sans infraction pour pouvoir profiter d’un permis à 12 points.

Que vous perdiez 1 point ou plusieurs, vous pouvez :

  • Récupérer les points automatiquement, en ne commettant aucune infraction ;
  • Consolider le capital et éviter le risque d’invalidation du permis en suivant un stage de récupération de points. Sous la forme d’une sensibilisation à la sécurité routière, il permet de regagner jusqu’à 4 points. Plus d’infos sur la récupération de points : https://www.marietton.com/auto-ecole-vitton.htm