Apiculture : comment produire plus de miel ?

produire miel

Si l’apiculture est un métier passion, encore faut-il qu’il soit rentable pour être en mesure de l’exercer à 100 %. Si vous souhaitez produire du miel à titre professionnel, certaines astuces vous permettront d’accroître votre rendement. Voici lesquelles !

Comment produire du miel ?

Les fleurs produisent un nectar qui attire les abeilles. Ces dernières récupèrent ledit nectar pour l’emporter à la ruche. Ensuite, les abeilles remplissent les alvéoles avec de la cire et du miel à maturation. Puis, l’apiculteur retire les hausses pour collecter le miel avant de le mettre en pot. Ainsi décrit, le processus de production du miel semble facile, mais il est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Produire du miel de qualité et en grande quantité demande une forte implication de l’apiculteur et quelques sacrifices personnels.

comment produire miel

Comment produire du miel de qualité ?

L’apiculteur doit accepter de calquer ses vacances sur celles des abeilles. Celles-ci commencent à travailler assidûment avec la hausse des températures. Les fleurs sont alors bien généreuses pour nourrir les ouvrières. Il convient certes de laisser faire la nature, mais encore faut-il offrir aux abeilles les moyens de travailler. Chez Naturapi vous avez accès aux meilleurs outils pour vous aider à valoriser votre miel. C’est en effet du miel de qualité que le consommateur recherche. Autrement dit, un produit naturel, frais et qui peut être correctement conservé.

Comment produire davantage de miel de qualité ?

Plusieurs solutions vous permettent d’augmenter la production de vos ouvrières. De l’installation d’un rucher itinérant à la diversification des plantes florales, en passant par le nombre de colonies, découvrons-les :

Prévoyez un rucher itinérant

Choisissez des ruches Langstroth qui peuvent supporter jusqu’à 30 kg de miel si vous optez pour un rucher fixe. Préférez la fonctionnalité de la ruche Warré, plus petite pour un rucher itinérant. Ce dernier modèle plus confortable pour les abeilles va les inciter à produire davantage. L’avantage d’un rucher mobile est que vous pouvez transporter les ruches vers les zones de floraison des plantes individuelles. Vous pouvez ainsi rapprocher les abeilles des champs d’acacia, de bruyère, de colza ou de tilleul. Planifiez minutieusement votre calendrier afin de produire diverses variétés de miel au cours d’une saison. Un rucher itinérant produit en moyenne 70 % plus de miel qu’un rucher fixe. L’explication est simple : en théorie, l’abeille est capable de parcourir 2 km depuis sa ruche pour tirer le nectar des plantes. Mais dans la pratique, elle volera plus si les fleurs sont situées à proximité du rucher ou inversement.

Augmentez le nombre des ruches

C’est mathématique : plus vous disposez de ruches, plus vos colonies d’abeilles seront importantes et plus, elles produisent du miel. Veillez cependant à fournir aux ouvrières les conditions de travail idéales pour obtenir un miel de qualité. Augmenter les ruches, oui, mais à condition que celles-ci soient de qualité et proches des lieux de floraison.

Créez un paysage diversifié

Des études du CNRS ont démontré que les abeilles étaient sensibles à l’agriculture biologique. C’est facile à comprendre : entre la fin de la floraison du colza et le début de celle du tournesol, deux mois s’écoulent. Durant cette période, les abeilles manquent de pollens et de nectar, ce qui augmente leur taux de mortalité. En optant pour une culture biologique autour de votre rucher, vous étalez la floraison dans le temps. De plus, l’absence d’herbicides met à jour davantage de flore spontanée. Or ce qui est souvent considéré à tort comme de la mauvaise herbe est aussi une source nutritive pour les abeilles.

En résumé, pour produire plus de miel, trois solutions s’offrent à vous. La première est de mettre en place un rucher itinérant pour obtenir un miel monofloral plus apprécié par le consommateur. La seconde est d’augmenter le nombre de ruches et de colonies sous réserve que les abeilles aient de quoi polliniser. Enfin, la troisième consiste à créer à proximité de votre rucher, des champs de culture biologique. Votre activité d’apiculteur sera non seulement rentable, mais de plus votre miel sera de qualité supérieure. N’oubliez pas de vérifier vos ruches également le week-end !